L’abandon de l’A45 : une excellente nouvelle

Communiqué d’EELV Givors-Grigny

Pour les militants écologistes locaux, opposés depuis toujours aux projets autoroutiers de l’agglomération lyonnaise, l’abandon de l’A45 est une excellente nouvelle !

La mobilisation citoyenne contre ce projet « climaticide » a payé !

Mais ce n’est qu’un début… et se pose maintenant la question des alternatives.

En effet, si l’on considère seulement les propositions envisagées pour renforcer les capacités autoroutières existantes, alors les populations de la vallée du Gier, de Givors, de Grigny, de Chasse et de Ternay qui, depuis des dizaines d’années, subissent les nuisances autoroutières (pollution, bruit, embouteillages et accidents à répétition…), sont une fois encore, en première ligne face à des menaces clairement énoncées : augmentation du nombre de voies sur l’autoroute A46-sud, nouveau pont sur le Rhône, réaménagement du nœud de Ternay et de l’A47.

Écologistes, nous refusons tout ce qui va dans le sens d’accroître les trafics routiers et nous défendons :

La priorité au ferroviaire :

D’abord réaliser un « vrai » CFAL (Contournement Ferré de l’Agglomération Lyonnaise) le long de la Ligne à Grande Vitesse, ce qui permettra :

  • de développer le fret ferroviaire et le ferroutage pour diminuer le nombre de camions sur les axes autoroutiers ;
  • de libérer les voies ferrées des rives droite et gauche de la vallée du Rhône pour les TER.

Avec l’amélioration des capacités de la ligne actuelle de la vallée du Gier et l’ouverture en tram-train de la ligne Brignais-Givors, nous aurons ainsi un réseau de TER-RER apte à absorber les mouvements pendulaires des voyageurs contraints de se rendre sur l’agglomération lyonnaise ;

Le développement des parking-relais, du covoiturage et des liaisons avec les gares :

  • Créer des parking-relais en zone non urbaine, reliés aux gares par des télécabines quand les navettes de bus en site propre ne sont pas possibles ;
  • À Givors, concrétiser le projet de transport par câble porté par les élus EÉLV givordins depuis 15 ans déjà pour l’accessibilité à la gare de Givors-Ville.

La couverture de l’autoroute A47 dans la traversée de Givors avec dégagement et traitement de la pollution.

Et surtout, comme la Coordination des opposants à l’A45, les militants locaux d’EELV espèrent que les alternatives ne se limiteront pas à un simple « rafistolage de l’existant ».

À l’heure où tous les voyants climatiques et sanitaires sont au rouge, nous attendons un véritable « Plan B » digne de ce nom qui permette de réduire les besoins de mobilités, de relocaliser les activités soutenables, de protéger nos terres nourricières et de vivre mieux et durablement sur le territoire.

Laurence FRETY-PERRIER, conseillère municipale EÉLV de Givors
Cyril MATHEY, secrétaire du groupe local EÉLV Givors Région de Condrieu

Le 19 octobre 2018

Remonter